La Polynésie française pour les nuls

[col grid= »2-1 first »]

Itinéraire

Du 02/05/2012 au 14/05/2012 soit 13 jours

On a aimé

  1. Le climat au top avec peu de touristes.
  2. Les paysages de carte postale.
  3. La faune sous-marine du lagon à Moorea.
  4. L’accueil à Tahiti par Raph.
  5. La roulotte Lilikoi.

On a moins aimé

  1. Les moustiques à Moorea
  2. Les transports maritimes et aériens internationaux : un scandale!
  3. Les tarifs « mesquins » pour les petites prestations (baguette le matin, téléphone local, drop au quai)
  4. Le coté ridicule, snob et fermé de certains métropolitain
  5. Ne pas être resté plus longtemps
Sunset Moorea

Budget journalier (pour 2 personnes)

  • Devise : 1 € = 119 XPF
  • Moyenne : 117 €
  • Hébergement : 62 €
  • Repas : 31 €
  • Transport : 16 €
  • Visites/activités : 0 €
Palmier au coucher du soleil

[/col][col grid= »2-1″]

Notre bilan

Pour ce tour du Monde, nous avions un peu « peur » avant de mettre les pieds sur les îles. Sur Internet ou les guides on parle souvent de prix excessifs, du pire rapport qualité prix, d’un mauvais accueil et de la météo qui peut plomber le séjour.

Ce que nous on en retient, c’est d’abord que c’est un très bon plan pour se reposer en tour du Monde ! Après quasiment 7 mois de voyage, se retrouver sur la plage et parler français est de tout repos.

Bon c’est vrai, on a eu beaucoup de chance pour le temps, il a plu avant et il y a eu des orages après notre séjour… Pour les locaux, ils ont cette nonchalance des îles qui doit apparaitre comme de la négligence ou de l’indifférence pour un métropolitain mais il n’en est rien. Autre idée reçue, le stop n’est pas si facile !

Bière de Polynésie

Nous avons été bien accueilli, surtout à la pension chez Ralph et jusqu’au Hilton de Moorea où le service et l’ambiance sont très chaleureux et « accessibles ».

En fait, si ces îles ont cette réputation de ne pas être adaptées pour les routards, c’est bien en train de changer car le coté snob ne fait plus recette et les hôtes l’ont bien compris – même dans les hôtels de luxe, les touristes arrivent avec leur glacière…
Le gros problème reste le transport. C’est juste absurde qu’il y ait si peu de bateaux et que l’avion soit toujours privilégié. Espérons que les monopoles vont se réduire.

Compagnon Geek

Nous avons décidé de ne pas aller d’île en île du vent, suite aux conseils de voyageurs, car les îles se ressemblent vraiment. Ce qui a été confirmé par les locaux. Dans l’idée il vaut mieux rester sur Moorea puis se rendre vers l’Archipel des Tuamotu pour avoir un réel contraste – et on regrette de ne pas avoir pu le faire. Par contre, on ne regrette vraiment d’être restés plus longtemps que prévu sur Moorea plutôt que de perdre du temps et de l’argent et de l’énergie en transport.

Quelques bons plans pour la Polynésie en tour du Monde

  • Les prix, sont comparables à ceux en France, une technique est déjà de faire des courses au carrefour de Papeete ou champion sur Moorea – ce que font aussi les détaillants d’ailleurs… En début d’après-midi il est possible de trouver en bord de route du poisson et des fruits frais.
  • Plutôt que d’aller vers « le » camping que franchement nous n’avons pas trouvé terrible, pour à peine plus, il est possible de trouver une pension au calme (chambre, salon, cuisine, salle de bain privée), où l’on trouve aussi matériel de snorkeling, canoë gratuitement.
  • Enfin pour les activités, la location de scooter à la journée est abordable. Les sorties du type « venez nourrir les raies »… mouais, il est possible d’en voir en plongeant dans le lagon et manière un peu moins « touristique » alors…
  • Il ne faut pas hésiter à se rendre dans les grands hôtels le soir, même sans être hébergé car l’entrée est libre. On peut profiter de l’happy hour, voire du restaurant et de contempler un show folklorique.
  • Enfin, il ne faut pas hésiter à négocier dès que l’on dépasse deux jours de prestation, que ce soit pour l’hébergement ou la location d’un scooter.

[/col]

©2011-2017 Alexandre & Juliette

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?