Manaus : over[pause] de chlorophylle

Nous arrivons à Manaus de nuit, capitale de l’Amazonas, région qui représente trois fois la superficie de la France. Îlot d’urbanisme au milieu de la jungle, la ville est une plaque tournante pour l’Amazonie et doit sa construction au « boom » du caoutchouc. Pourtant peuplée de 2 millions d‘habitants, la ville ressemble plutôt à un gros village. Le port à 1500 km de la côte est un port international.

Manaus Vestiges coloniaux Théâtre

Nous retrouvons ici un peu de confort, comme un lit, de la propreté et du choix alimentaire ! La ville en elle-même n’a pas grand-chose d’intéressant. Nous verrons bien le théâtre, connu pour avoir été construit en pièce détachée dans un peu tous les pays d’Europe. Le pont est en caoutchouc pour atténuer le bruit des retardataires !

Affiche de l'exposition d'art amazonien Costumes tribaux Masque de cérémonie

Tous les centres d’intérêts se concentrent sur la place principale avec le dallage noir et blanc censé illustrer la rencontre des eaux amazoniennes, le rio negre (noir), le rio branco (blanc) et le rio claro (clair).

Maison Seringual Boites à chapeaux Valise

Nous visitons un musée d’art contemporain amazonien et le musée amazonia sur la culture des indiens et les fouilles archéologiques. La ville offre un marché très agréable où nous gouterons notre première caipirinha et les saltenos (beignets en tout genre).

Lampes à huile Cachaça Vue de la maison seringual

Chapelle Caisse Récolte de l'hévéa Borracha

De Manaus nous faisons une autre expédition dans la jungle (après le Pérou) d’une qualité exceptionnelle. Notre guide nous emmène en bateau et avant de s’enfoncer un peu nous emmène dans une ancienne maison d’un magnat du caoutchouc.

Plage au bord de l'Amazone Chef Tribu

Nous découvrons alors l’envers du décor car depuis nous n’avions vu que le côté labeur de l’exploitation. Ici, la maison d’un riche colon montre à quel point le filon était lucratif

Danse rituelle Rituel de pêche Danse rituelle

Il suffit de savoir que les propriétaires faisait venir de l’eau minérale d’Europe pour nettoyer leur linge pour comprendre l’étendu du décalage entre les seringueros qui mourraient en quelques années et les exploitants.

Danse rituelle Rencontre

Nous allons ensuite voir les dauphins d’Amazonie, roses et assez coquins, ils nous poussent et nous regardent avec leurs petits yeux ronds.

Alex et les dauphins roses Dauphins roses Dauphins amazoniens

Nous partons ensuite, encore un peu plus loin et rencontrons une tribu qui nous montre leur danse, chant et outils de pêche mais nous expliquent aussi qu’ils vivent avec leur tradition mais également dans le monde moderne !

Dauphins roses Hors de l'eau Les dauphins roses

Nous avons apprécié l’honnêteté de cette tribu qui n’essaie pas de faire croire aux touristes n’importe quoi !

La jungle Bord de l'amazone Iguane

Voir une vraie tribu reculée n’est pas apprécié en Amazonie car ces tribus souhaitent rester tranquille et n’apprécie pas les visites considérées comme des chasses à l’indien.

Pont de manaus Chapelle

Notre guide nous emmènera pour finir dans la jungle à la recherche d’animaux et en nous expliquant les plantes, fruits et animaux que nous croisons.

Alex Dundee

Après ces quelques jours à Manaus nous reprenons une embarcation, cette fois jusqu’à Belem.