Nara avec Miho

Nous arrivons en gare de Nara, ancienne capitale du Japon, où nous avons rendez-vous avec Miho, une amie rencontrée il y a quelques années à Barcelone et qui sera notre guide durant 2 jours! Nous commençons par Kofuku-ji, un Temple au début du parc de Nara et qui est une reconstitution d’un très ancien Temple.

Miho et Alex


Ce qui est le plus marquant à Nara, ce sont ses habitants … je ne parle pas des japonais, mais des daims, par centaines partout dans la ville. Installés ici car ils représentent Dieu sur Terre, ils sont surtout avides de gâteaux particuliers que certains commerçants vendent et les daims attendent sagement à côté. Bizarrement ils n’agressent pas la commerçante, pourtant en possession de milliers de biscuits mais vous montrent du museau le chemin et ne vous laissent aucun répit si vous en faites l’acquisition !! Cela reste malgré tout une attraction très amusante.

Viiiens Un daim


Nous sommes frappés par la beauté des temples et édifices religieux. Au Japon le Bouddhisme est relié étroitement à une très ancienne autre religion le Shintoïsme (comme tous les pays d’Asie, le Bouddhisme a été adapté à de plus anciennes croyances). Le Shintoïsme est basé sur les forces de la nature et cela donne des démons à tête bizarre et autres chimères. Les Temples et représentations sont beaucoup plus épurés qu’ailleurs et en bois.

Lanternes Jardin zen

Shrine


Nous continuons avec le « Hightlight » de Nara : Great Bouddha ou Tôdai-ji. Bouddha de l’ère Edo (746) : 437 tonnes de bronze et 130 kilo d’or. Ce Bouddha représente le cosmique, il symbolise l’élévation des mondes et de leur Bouddha respectif.

Todai ji Great Bouddha

Dong


L’après-midi, nous nous promenons dans le magnifique et gigantesque parc de Nara et assistons par chance à un mariage traditionnel dans l’enceinte d’un des temples du parc Nara-Kôen.

Nous prenons enfin d’après-midi un petit thé aux douceurs de Nara : Parfait (ils appellent vraiment cela parfait car ils sont fans de tout ce qui est français mais c’est une glace au thé vert avec des graines de soja et des céréales) et gâteau de riz au thé et fleurs de cerisiers.

Lucky money Un Parfait au thé vert et haricot Parfait


Le soir nous découvrons notre auberge : Naramashi Guesthouse. Les propriétaires nous accueillent comme leur propre famille dans cette auberge qui est en fait une maison traditionnelle (Ryokan) qui appartenait jadis à un calligraphe très connu et nous dormons sur des futons. L’hospitalité japonaise est ici à son apogée, nous nous sentons réellement chez nous et il est incroyablement agréable de recevoir autant de gentillesse et d’attention de la part d’inconnus.

Chambre traditionnelle Tong Repos bien mérité


Miho vient nous chercher à 10h pour et nous emmène dans une maison traditionnelle dans le quartier de Naramachi : Koushi-no-le : la maison est une reconstitution parfaite avec le jardin zen, le bain à la louche, la salle de thé.

Jardin Zen Salle de thé Four d'antan

La journée étant plus ensoleillée, nous en profitons pour retourner au parc, flâner un peu avant d’aller déguster le plat typique d’anguilles grillées que Miho a réservé pour nous dans un restaurant traditionnel : Unagi.

Dégustation d'anguilles Unadon

L’après-midi nous visitons le musée de Nara qui renferme de magnifiques statues en bois et en bronze du 5ème siècle.
Miho a été une excellente guide. En plus de nous montrer les beautés de sa ville, elle nous a emmené dans les boutiques qu’elle aime, les cafés qu’elle aime et avons pu vivre avec une japonaise pendant 48 heures. Nous avons eu beaucoup de chance !

Bain traditionnel

Saké et autres alcools nippons Seaux de temple

Nous avons été très triste de se quitter à la gare mais avons décidé de la voir une dernière fois au retour d’Hiroshima.

Latin et japonais