Jour 0 : Ahlan wa sahlan

Et voilà, c’est enfin notre tour de partir en tour du Monde ! Nous allons passer sur l’arrivée en plein G20 à l’aéroport et notre embarquement au tout dernier appel… comme dit Juliette : « tout le monde s’en fout ».

Je vais quand même placer une information voyagistique, la pesée de nos sacs : plus de 13 kg pour Juliette et plus de 15 Kg pour le mien. Curieusement, quelques heures plus tard à Londres le mien ne fera plus que 13 Kg et celui de Juliette 10 kg, l’apesanteur ?

Bon sur ce nous arrivons en Jordanie. Cette fois c’est fait. On s’y croit. Alors comment passe-t-on la frontière Jordanienne ?
Et bien on achète le visa sur place, sauf que le tarif est le double de celui auquel on s’attendait et qu’il faut payer en JOD (dinar jordanien) que bien sûr nous n’avions pas.
Mais, miraculeusement, un bureau de change se trouve juste avant la douane. Le taux de change n’est pas aussi favorable qu’avec le bureau se situant après les douanes mais ce doit être un hasard…
Les bagages récupérés, nous sommes attendus (depuis longtemps…) par Sllimane, le gérant de l’hôtel et son chauffeur qui tient un panneau « Welcome to Jordan Mrs Juliette ! ».

Ensuite, c’était un peu comme dans les films ou plutôt les blogs qui décrivent le légendaire sens de l’hospitalité Jordanien. Sllimane nous invite ainsi à entrer dans sa maison typée bédouin qui jouxte l’hôtel. Il nous présente sa femme, ses enfants, nous propose une cigarette, puis une deuxième  (j’entends les mauvaises pensées mais tant que vous ne dîtes pas oui ils insistent), à manger et pas qu’un peu (nous avions déjà mangé mais ils nous servent quand même), un thé, des pâtisseries et encore à tirer une bouffée de narguilé accompagné d’un café turc.

C’est heureux, exténués et plus que repus que nous allons nous coucher !
Le tour du monde commence bien.