La route du café : plateau des Bolovens

Le bus de nuit qui nous conduira de Vientiane à Paksé sera une épreuve aussi drôle qu’éprouvante ! Lorsque nous arrivons à la station de bus avec le pickup qui ramasse tous les voyageurs, nous voyons d’immenses cars avec des compartiments couchettes capitonnés… Nous pensons alors que la nuit va être sympa. Seulement voilà, le pick up continue sa route et nous laisse devant un bus tout pourri avec des couchettes mais quand nous arrivons, tous les locaux sont déjà confortablement installés en bas et ils nous donnent un lit pour deux, le lit du haut où on ne peut ni s’asseoir, ni rien faire en fait! En plus de rouler comme un fou, le conducteur fumera et blaguera toute la route avec ses collègues !

Note pour plus tard : bien vérifier quel bus de nuit nous réservons ! Des fois pour une différence de 1€ il vaut mieux ne pas courir après le moins cher !

Nous arrivons à Paksé, ville le long du Mékong qui sert un peu de carrefour entre la Thaïlande et le Vietnam pour le commerce. Ici toute la vie tourne autour du café du plateau des bolovens, à juste quelques kilomètres. Une énorme usine récolte le café et le distribue ensuite dans le monde entier.

La ville n’est donc pas très intéressante, c’est une ville industrielle en quelque sorte, mais industrielle laotienne, ça n’a rien à voir ! Pour une des villes les plus dynamiques du pays, on se croirait encore dans un village.

Dès le lendemain matin nous laissons nos sacs et louons un scooter pour faire une excursion de 3 jours dans le plateau des Bolovens et rien qu’à l’idée de déguster des cafés, cela s’annonce parfait !

Grains de café Boloven séchant au soleil

Jour 1 :
Nous quittons rapidement la ville pour nous trouver sur une longue route commerciale parsemée de vendeurs de pastèques, petits villages et récoltants de café. Nous sommes chanceux, la saison est parfaite et le long de la route une odeur de vendange parfume l’air. En effet la fermentation du café que les producteurs font sécher dehors sous le soleil écrasant rappelle à s’y méprendre l’odeur de la période des vendanges dans le var ! On ferme les yeux et on y est ! Non pas toi Alex tu conduis la moto !
Beaucoup de labels se sont emparés des productions de café : Organics par ci, Commerce équitable par là et fair trade et compagnie.

Tat Yuang Laos (40m)

En plus du café, le plateau abrite de magnifiques cascades et nous en verrons 3 le premiers jours à juste 1 ou 2 km l’une de l’autre : tad yuang, tad E-tu et surtout Tad Fane  la plus impressionnante !

Un air de la Muraille..

Un hôtel « cabanes dans la forêt » est installé au sommet de la cascade dans un cadre paradisiaque, nous décidons de nous accorder une bonne nuit ici et posons nos affaires pour mieux explorer les alentours de la cascade. Non loin de là nous trouvons un petit marché ou les récoltants de café s’installent et serve du café ou du thé issus de leur production. Encore des odeurs agréables et nous trouvons une jeune femme sympathique qui torréfiait son café devant nous. Nous nous installons avec elle, buvons un café ou deux (ou trois) puis repartons avec un sachet de café et un de thé offert. L’endroit est agréable et nous nous y sentons bien.

Café Laos torréfié

Dégustation du café Laos avec les producteurs Boloven

Jour 2
Le lendemain, nous chevauchons notre Harley Davidson ah non ! notre scooter Honda, en direction de Paksong, le centre du plateau et la capitale laotienne du café. Nous nous dirigeons vers une petite cabane qui propose des tours pour visiter des plantations et là nous sommes accueillis par Koffi un hollandais qui s’est fait porte-parole des producteurs. Installé au Laos et passionné de café, c’est un tour non conventionnel que nous avons suivi !

Explications sur la production de café au Laos

Grain de café Laos bio

Et comme le dit Koffi à présent nous en savons plus sur le café que sur les patates ! Reconnaître un Robusta d’un Arabica, un terrain bio d’un terrain non bio. Des techniques de séchage, à la plantation des semis jusqu’à la disposition dans les magasins, nous en avons appris un rayon sur la café !

Break à Tad Lo - Laos

Scène du village de Tad Lo

bouis-bouis Laos (du tout)

Nous continuons la route et nous arrêtons à Lad lo une autre cascade. Nous passerons la nuit tout proche de là. Le village est très authentique et l’endroit bien reposant : des collines vertes, des buffles d’eau et des cascades.

Vie au Laos

Un bain dans les cascades de Tad Lo

Love Laos

Jour 3
Nous nous mettons en route pour le retour sur Paksé et traversons le nord du plateau des Bolovens où les caféiers sont encore en fleurs et cette fois, c’est une odeur douce de jasmin qui envahit l’air ! Comme Koffi nous l’a appris, ces fleurs sont également délicieuses et dépourvues de caféine alors nous reconnaissons une plantation bio et mangeons quelques fleurs (où il n’y a pas trop d’abeilles !) avant de repartir.

Miel du Laos en préparation

Scooter au Laos : pratique

De retour sur Paksé nous traversons le Mékong et nous retrouvons de l’autre côté, loin des hôtels touristiques et tours opérateurs, des petits bars et restaurants sont installés le long du Mékong. Les laotiens viennent ici manger en famille en écoutant de la musique …. Locale !

On passe notre dernière nuit à Paksé avant de découvrir, à quelques kilomètres de la frontière cambodgienne, les 4000 îles.

6 Commentaires

Les commentaires sont fermés.

  1. AnneK 6 années Il y a

    Tu m’étonnes que vous ayez lâché la larmichette en partant du Laos c’est quasi féérique sauf que ça a l’air de sentir la bouze de vache (mwahahahahaha).
    Des bécos!!!

  2. Laure 6 années Il y a

    Bien l info sur les fleurs de caféiers! Et Marceau et moi on aime la photo des poulets

  3. Seb 6 années Il y a

    Superbes photos et super texte ! Le voyage a l’air de se passer plus qu’à fond ! Je vous souhaite plein de bonheur et de liberté !

  4. Sylvain Briant 6 années Il y a

    Trop belles photos. Après ce passage dans le café, vous ne boirez plus jamais un Nespresso de la même manière.

  5. Diana 6 années Il y a

    Tant pis : cette fois je ne résiste pas à laisser un commentaire avant le « bilan pour les nuls », J’ADOOORE cette parenthèse pleine de saveurs!!! Avec l’épisode du café, le Laos continue de marquer des points!!! coté anecdote j’aime tout particulièrement le « note pour plus tard » cher à mon coeur de « Giga-phile » et l’heureux hasard qui lia Koffi au (excusez-moi) …coffee (je me suis excusée!)
    Je vous embrasse et je vais de ce pas m’en faire péter une tasse (qui malgré sa noire couleur va sûrement faire pâle figure à côté de celles qui ont asticoté vos papilles), à viiiiiite!

  6. Milie 6 années Il y a

    Mais que c’est beau…
    Vous remarquerez que j’essaie de rattraper mon retard, Milo s’est réveillé à 6h alors que je m’était couchée à 2h Gloups grumpf… L’avantage c’est que ça me laisse un moment pour faire un tour en Asie avec vous ! Bon Milo grogne sur mes genoux, me laboure les cuisses & me donne des coups de genoux dans le ventre (vilain grand frère !), mais bon, au moins il me tient éveillée & je peux vous lire quand même ! Je continue…

©2011-2017 Alexandre & Juliette

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?