Greymouth… is not paradise

Nous arrivons la nuit à Greymouth et si la ville n’est pas vraiment excitante, nous y trouverons un très bon accueil et une auberge sympathique. Le tenant des lieux nous indique un tas d’activités possibles et nous informe qu’il est possible de voir des dauphins et des baleines… Mouais. Pour l’anecdote, c’est à Greymouth que débute le film « la leçon de piano ».

Cheminée Brunner

Brunner MineChariot sur rail
Nous préférons reprendre la route dès le lendemain après une bonne nuit de repos. Nous commençons à peine à sortir de la ville lorsque nous remarquons un site à mi-chemin entre un mémorial et des ruines industrielles. Nous décidons de nous y attarder.

entrée du site Brunner mine avant le drame Mineurs Brunner

Il s’agit de l’ancienne mine de charbon Brunner – de l’explorateur Thomas Brunner qui y découvrit le premier le charbon. Si au départ nous visitons nonchalamment, nous trouvons rapidement le décor assez sinistre. Nous apprenons que c’est ici qu’a eu lieu la plus grand catastrophe minière de Nouvelle-Zélande.

Statue commémoration Equipe de sauvetage Entrée principale de la mine

En 1896, tous les miniers sont tués par un coup de grisou, une explosion qui décime en nombre les travailleurs quand les gaz toxiques produits achèvent les mineurs survivant… Le patron et ses trois fils ont également trouvés la mort.

Four à briques Briques Brunner Brique de l'usine

La mine sera convertie en usine de briques, dont certaines se trouvent encore sur de vielles bâtisses de la région.

Entrée de la mine Cheminée charbon soufflée par l'explosion Chemin de fer Brunner

Calmés, nous reprenons la route…

PS : le titre est un clin-d’œil au pilote de l’hélicoptère du glacier qui nous a avertis lorsque nous qui avons annoncé la suite de notre parcours.

Plaque commérmorative