Inca train : Machu Picchu mode routard

Nous sommes au Pérou et qui dit Pérou dit Machu Picchu évidemment !
Depuis que nous voyageons, nous avons remarqué que les pays détenteur d’un High light exagère sournoisement le prix de leur expédition et généralement dans ces pays le prix des expéditions est exagéré, peu importe cette dernière, elle se trouve comparée au Machu Picchu.

Carte illégale Ruines sur le chemin Stand by me

La mentalité veut que si le touriste est prêt à payer tel prix pour une chose alors il le paiera surement pour une autre !
Pas bête hein ? Cette façon de penser fait qu’il est quasiment impossible d’aller au Machu Picchu sans prendre le train qui est le plus cher du monde rapport aux kilomètres parcourus. Le train (et ses bénéfices) appartient au passage à une compagnie anglaise.

Dans la brume Sur la route de l'inca train Camino inca

L’autre moyen est de faire l’Inca trail, mais il faut le réserver longtemps à l’avance et le prix et encore plus élevé que le train. Il y a encore une autre solution qui consiste à prendre plusieurs collectivos et de s’arrêter à divers villages sur la route avant de rejoindre Agua Hydrolectrica et de finir les deux kilomètres sur les rails du train. Cette solution ne propose pas vraiment une promenade intéressante selon les dires des revenants.

La rivière qui longe les rails et vice versa La route depuis le Km 82 No pasaran

Et donc pour un budget de routard, voir la Machu Picchu est un casse-tête. Et sans parler du prix, nous sommes de plus lassés des expéditions touristiques, souvent décevantes et surpeuplées !

Max et Allegrita Lollipop Le pont de la rivière

Heureusement sur place à Ollanta depuis plusieurs jours nous avons pu glaner de précieuses informations. Il est possible de faire les 28 kilomètres qui nous séparent d’Aguas Calientes (point de départ du Machu Picchu) à pied, en longeant les rails du train.

Pescado fresco Petit abri Pérou color

Cette solution est interdite évidemment car elle est gratuite ! Que nenni ! L’aventure c’est l’aventure, nous partons avec nos sacs à dos, notre carte illégale et les informations des amis péruviens d’Ollanta à 6 heures du matin.

Sur la route du Machu Picchu En chemin DSC_6695

Nous prenons un collectivo qui nous laisse à l’énigmatique kilomètre 82, c’est parti nous suivons la première recommandation, nous devons contourner le poste de contrôle.

Allegra y coca Km 101 La rivière de la vallée sacrée

Nous commençons donc notre détour et nous sentons comme Marcel Pagnol dans le château de ma mère car si nous nous faisons prendre, nous devons rebrousser chemin !

Mariposa Sur les rails Tunnels

Incroyable, notre premier garde, il n’a pas l’air bien méchant mais nous suivons la deuxième recommandation : « nous rendons visite à une famille dans « un village dont j’ai oublié le nom », non non nous n’allons pas au quoi ? Machu Picchu ? Ha non non pourquoi ? »

A la croisée le l'inca trail Et j'entend siffler le train Chemins

Le garde nous répond qu’il y a beaucoup de contrôles sur cette voie et que si nous allons au Machu Picchu, ils nous reconduiront au kilomètre 82. Nous continuons notre route, bravant les interdits !

Au bord de l'eau Ruines sur le chemin Poules sur le chemin

Nous longeons les rails pendant un long moment et nous rendons compte que les 28 kilomètres vont être pénibles. Heureusement nous finissons par comprendre le fonctionnement de la route et trouvons beaucoup de chemins alternatifs qui nous feront découvrir des villages, des ruines.

Danger de mort Barrage hydro electricas Hidroelectrica

De temps en temps nous longeons encore les rails et devons éviter les trains dans les tunnels, alors comme Gordy la chance dans le film « stand-by me », nous courrons parfois avec l’appréhension du train derrière nous et chantons parfois en marchant d’une cadence irrégulière sur les planches en bois du rail.

Bob Morane La vallée sacrée Aguas caliente

Nous arrivons heureux mais exténués à Aguas calientes. Sur les conseils de Pablo, après avoir acheté nos billets pour le Machu Picchu, nous allons voir un film au mini cinéma de la ville, nous pouvons choisir et visionnerons « carnet de route ». Le film retrace l’épopée du jeune Che Guevara avec son ami et annonce les débuts de son action politique. Le film est très bien et de plus nous remémore beaucoup d’endroits où nous sommes nous-même passées. Pour l’anecdote, Ernesto et son ami s’appelez Che entre eux car en arrivant au Chili, les habitants s’amusaient de leur accent. En effet les argentins ont la particularité de prononcer les LL et Y en CH !

Max sur le chemin L'eau de la rivière Village

Nous rentrons à notre auberge et sommes accueillis comme des amis car Mauro qui travaille ici est un ami de Mayra, nous chillons sur la terrasse et partons nous coucher assez tôt. Demain nous partons à 4h du matin voir le quoi déjà ? Ah oui le Machu Picchu !

Pause

Et quelques images de nos amis :

Perspective Interdit Les Cieux